Développement Commercial Blog

Devant le constat d’une évolution de la circulation de l’information via les réseaux sociaux, le mobile, et le nombre d’e-mail échangé, on peut se poser des questions sur l’efficacité de ce moyen de communication ?

Cet outil reste, pour les professionnels,  un des moyens de fidélisation et d’acquisition  le plus utilisé. Comment être le plus performant possible dans ces campagnes ?

Comment créer des messages clairs, qui interpellent, qui soient lus, compris, et appréciés ? Ces quelques conseils et règles à respectées vous permettront d’aller dans le bon sens.

1. Améliorer votre « taux de délivrance »

…ou comment faire  pour que  vos messages soient distribués dans les bonnes boîtes de réception

Quelques conseils pour faire évoluer ce taux dans le bon sens:

a.    Qualifiez pendant et après chaque campagne votre base ; traitement des e-NPAI, des  demandes de désabonnement, des contacts inactifs (pas d’ouverture ni de clic sur plusieurs campagnes).
b.    Segmentez votre cible, afin de proposer à vos contacts des messages adaptés à leur activité, répondant à leurs attentes, et offrant une vraie valeur ajoutée
c.    Travaillez la qualité de votre message. Messages clairs, phrases courtes, deux ou trois images. Veillez à ne pas utiliser des termes de spams (offre, promo, gratuit, urgent, cliquez ici) Eviter les majuscules ou les signes de ponctuations dans l’objet. Préférez un lien vers un document hébergé à une pièce jointe
d.    Usez et abusez des tests, pour valider votre contenu, vérifiez la qualité de réception, le rendu visuel du message, vérifier le fonctionnement des liens
e.    Définissez et respectez la fréquence d’envoi. Un rythme raisonnable pour maintenir le contact commercial.
f.    Pour éviter d’être considéré comme un expéditeur indésirable, l’idéal est d’obtenir de la part de vos contacts l’autorisation de leur envoyer des e-mails. Challenge difficile mais qui peut se réaliser avec du temps. L’enjeu est de taille ; il vous permettra de maintenir une bonne « réputation » et d’améliorer votre taux de délivrance

2. Soyez attentif à la  pertinence de votre « objet »

La quantité « d’ouverture » de vos campagnes en dépend…quelques règles à respecter pour améliorer votre taux d’ouverture

a.    Le message de votre « objet » doit être concis ; le nombre de caractères visibles selon les « webmail » est en moyenne de 40 à 50, ce qui correspond à 4 à 5 mots
b.    Susciter l’intérêt en mettant en avant l’avantage pour votre lecteur. Préférez un « objet » personnalisé à une accroche trop généraliste. L’abonné  doit apprécier les avantages, pour lui, pour son entreprise.
c.    Soyez clair et précis dans votre objet ; vos abonnés doivent comprendre par cette première lecture le contenu du message
d.    Inutile de mettre l’expéditeur, votre adresse mail donne cette information

3   Le visuel de votre message : le rendu visuel est essentiel.

44% des internautes suppriment systématiquement des messages dont les images ne s’affichent pas, et vont pour certains jusqu’à demander leur désabonnement.

a)    Ajoutez un descriptif à chacune de vos images. C’est le texte qui suit la balise ALT=«  » dans le code HTML. Les images sont souvent bloquées par les clients de messagerie (Gmail, Outlook, Thunderbird,…)
b)    Associez un texte à chacune de vos images vous permet de remplacer l’image qui ne s’affiche pas par un lien. La compréhension du message n’en sera que meilleure même sans l’affichage des images

4  Autres conseils ;

•    Proposez à l’internaute ; « Si cet e-mail ne s’affiche pas correctement, cliquez ici »
•    Placez une idée forte dans chaque paragraphe
•    Soyez précis dans le délai de votre offre
•    Analysez les statistiques de vos précédentes campagnes pour améliorer votre stratégie
•    Raisonnez qualité plutôt que quantité. Améliorez la qualité de vos contacts, prenez le temps de comprendre leurs centres d’intérêts,  d’analyser leurs comportements, pour développer des campagnes plus efficaces
•    Mesurez vos campagnes d’e-mailing en utilisant des tableaux de bord synthétiques,  vous permettant d’apprécier l’évolution de l’efficacité de vos campagnes

En conclusion ;

Les campagnes d’e-mailing restent un moyen simple, rapide, pour développer sa communication. Encore faut-il pour améliorer son efficacité, prendre le temps et faire preuve de rigueur et d’application.

Pensez aussi multi canal ; l’e-mailing n’est pas le seul moyen de communication sur la toile. L’idéal est de dédoubler votre campagne en utilisant le mobile ou les médias sociaux. Développer votre communication en créant du buzz, et en proposant à vos contacts d’autres canaux de communication.


Article écrit le 22 Avr 2011, dans Communication

Tags: , , , , ,  

2 Commentaire sur L’e-marketing est-il mort ?

  1. Greg@eCommercer

    Que le titre m’a fait peur !!!

    Bien sur que non, l’emarketing n’est pas mort. Il en est même à ces tout débuts. Car il n’est qu’une forme de marketing qui lui-même existe depuis la nuit des temps 🙂

    Tous les points abordés sont bien sur essentiels. Ceux concernant l’objet du mail le sont, à mon sens, encore plus. Car cela recommence à chaque nouveau mail. L’amélioration passe par la pratique et les tests.

    Répondre
    • pascal

      Désolé de vous avoir fait peur!
      Merci pour votre commentaire qui met en lumière les points critiques d’un e-mailing!

      Répondre

Laisser un Commentaire

Sur Twitter

Sur Facebook