Développement Commercial Blog

Là on est vraiment sur un point dur culturel auquel il est difficile d’échapper

Quand il s’agit de « technique » là pas de problème tout est bien organisé: la nouvelle machine a été commandée en temps et en heure, l’endroit où on va la mettre bien étudié, les opérateurs formés et le planning de production est en place.

Dès qu’on franchit le mur invisible séparant le technique et le commercial on arrive dans un monde où tout serait « au feeling », « fais comme tu le sens », « fais au mieux », « tiens et si on faisait comme ça… », « tu as une voiture, un ordinateur portable et un tél portable donc tu as tout ce qu’il te faut », j’en passe et des meilleures….

L’image de la vente auprès des jeunes est d’ailleurs assez dégradée. Combien veulent devenir vendeur (commercial)? Ils pensent plutôt au marketing mais côtoyer des clients au quotidien ne les fait pas rêver car pour eux  on demande avant tout au commercial de vendre toujours plus et plus rapidement quitte à léser les clients et à ne voir que leur commission sur le chiffre d’affaire.

La vente étant tout sauf ça on est vraiment sur un malentendu très grave et profond qui explique en partie ce rejet.

La vente étant avant tout satisfaire un besoin et construire une relation permettant de fidéliser et augmenter le bouche à oreille positif on est très loin du vendeur « Attila » où l’herbe ne repousse plus après son passage….

La vente « forcée » dont les médias se font l’écho n’aident en rien: comment juger ces vendeurs qui ont « fourgué » des panneaux solaires photovoltaïques amortissables en 14 ans à des octogénaires et des nonagénaires (véridique!)….

Quand va-t-on (enfin) se donner les moyens de changer cette image ?


Article écrit le 5 Fév 2015, dans Blog Force de Vente Prospection

Tags: , ,  

Laisser un Commentaire

Sur Twitter

Sur Facebook